k+a 2021.1 : Architektur für die Gesundheit | L’architecture au service de la santé | Architettura per la salute

Cover «Architektur für die Gesundheit | L’architecture au service de la santé | Architettura per la salute»

   Quand on pense aux hôpitaux, un sentiment de malaise nous envahit, surtout après une année de pandémie. Ce ne sont pas des lieux où nous aimons passer du temps et nous n’associons pas ce programme architectural à l’excellence créative, mais plutôt à la monotonie. Les cliniques sont des machines de soins de haute technologie avec des couloirs sans fin ; leur but est de permettre un maillage sans faille des processus. Le fait qu’un grand nombre de ces bâtiments des années 1960 et 1970 aient pris de l’âge donne à la construction d’hôpitaux en Suisse une impulsion incroyable : quelque soixante-dix projets de nouveaux bâtiments ou d’extension sont actuellement en cours de planification et de réalisation. Sous le slogan « Healing Architecture », on a compris qu’une architecture conviviale, avec vue sur la campagne et des matériaux naturels comme le bois, est essentielle au rétablissement des patients.
   En même temps, la question se pose de savoir ce qu’il faut faire des bâtiments existants. À Bâle, la transformation de l’hôpital Felix Platter en une Miteinanderhaus avec un espace de vie coopératif vient d’être inaugurée. Plus d’informations à ce sujet dans ce numéro.
   La question fascinante de savoir comment les découvertes médicales et scientifiques inspirent et influencent un projet de construction se retrouve dans la grande variété d’articles de ce numéro – qu’il s’agisse des sanatoriums de Leysin ou du « palazzo » pour l’ophtalmologie de Zurich.

 

Essay | Essai | Saggio
Philippe Grandvoinnet
Concevoir l’architecture au prisme de la santé
Le sanatorium comme laboratoire des architectures de santé aux XIXe et XXe siècles

Résumé
Le lien entre architecture et santé s’est manifesté dans quelques programmes architecturaux emblématiques, tels les sanatoriums, passés au premier rang des établissements de santé lorsque la tuberculose est devenue cause nationale dans de nombreux pays au début du XXe siècle. Médecins et architectes ont étroitement collaboré pour concevoir des établissements de cure dont les dispositions architecturales contribuaient activement au traitement. L’ouverture à l’air et à la lumière assurait en complément la désinfection systématique des espaces intérieurs. Les sanatoriums s’affirmèrent comme la figure de proue de l’architecture moderne en Europe et furent le prétexte d’une exploration méticuleuse des possibilités qu’elle offrait au bénéfice de la cure. Après la Seconde Guerre mondiale, les principes de conception à l’origine des sanatoriums se diffusèrent dans d’autres programmes architecturaux de santé, mais aussi d’éducation, de loisir et jusqu’au logement.

 

Dossier 1
Britta Hentschel
Die städtebauliche Dimension von Fürsorge und Gesundheit am Beispiel Solothurn
Krankheit und Gesundheit zählen zum Subtext der europäischen Stadt

Résumé
La dimension urbaine des soins et de la santé : l’exemple de Soleure
Les hôpitaux supérieur et inférieur, ainsi que le centre de travail et la prison adjacents dans la banlieue orientale de Soleure, sont caractéristiques de la Suisse, mais aussi du développement de l’architecture sociale européenne. Situé bien en vue sur la tête de pont en face de la vieille ville, le complexe est utilisé depuis plus de 600 ans pour recevoir des voyageurs, soigner les personnes âgées, les orphelins et les malades et garder les criminels en détention. En signe de bon gouvernement capable d’agir, ces groupes potentiellement menaçants ont été efficacement isolés de la ville proprement dite par une architecture splendide, à la fois réaliste et visuelle, et les responsabilités ont été définies tant sur le plan architectural qu’urbanistique.

 

Dossier 2
Fabian Felder,  Michael Leuenberger
Im Spital zu Hause – neue Wohnformen in Basel
Nachhaltige Umnutzung zu gemeinschaftlichem Wohnraum

Résumé
Das Felix Platter-Spital in Basel gilt als typischer Bau der Nachkriegsmoderne. Nach einer breiten öffentlichen Diskussion wurde der qualitätsvolle Bau – anfänglich entgegen dem Willen des Basler Regierungsrats – unter Schutz gestellt. Die Umnutzung des Spitals bis 2023 ermöglicht erschwinglichen Wohnraum mit über 130 Genossenschaftswohnungen. Wir haben mit Thomas Stegmaier, dem verantwortlichen Projektleiter gesprochen.

Interview | Interview | Intervista
«Die Umnutzung eines Gebäudes fordert Respekt, die Ergründung der Seele des Gebäudes und den Mut, eigene Ideen kraftvoll umzusetzen.»

Thomas Stegmaier ist Architekt, Mitglied der Geschäftsleitung und langjähriger Partner der Rapp Architekten AG, Münchenstein/Basel. Seit Jahren arbeitet er in Kooperationen mit nationalen und internationalen Architekten an verschiedenen Projekten und Wettbewerben grosser und komplexer Bauaufgaben im Umfeld Gesundheit, Life Sciences sowie Lehre/Forschung.

Klaus Spechtenhauser
Spital wird Wohnbau

 

Dossier 3
Ursula Reis
«Bade, trinke, atme!»
Die vergessene Vielfalt der Kurorte in der Schweiz

Résumé
La diversité oubliée des stations thermales en Suisse
La Bibliothèque Centrale – Médecine Careum de l’Université de Zurich détient une abondante collection de brochures provenant de grandes et petites stations thermales suisses, dont la plupart ont sombré dans l’oubli. Ces brochures publicitaires soigneusement conçues et richement illustrées sont particulièrement fascinantes pour nous aujourd’hui. Environ la moitié de ces imprimés provient de stations thermales, l’autre moitié de stations climatiques. Le classement en est cependant fluide, car ces brochures mentionnent souvent plusieurs facteurs de guérison, par exemple les sources thermales, le climat bénéfique ou les thérapies spéciales proposées sur place. La balnéothérapie et la climatothérapie étaient des traitements reconnus pour des affections chroniques de toutes sortes. La naturopathie, devenue de plus en plus populaire et influente au tournant du XXe siècle, exerçait également un fort attrait. Les sanatoriums pour tuberculeux étaient un cas particulier, car ils proposaient aux malades de longues cures de repos. Les patients étaient allongés pendant de nombreuses heures dans des salles ouvertes à l’air frais et au soleil pour améliorer leur état de santé.

 

Dossier 4
Dave Lüthi
Leysin et ses sanatoriums
Apparition, développement et disparition d’une architecture curative (1890-1940)

Résumé
La station de Leysin est pensée par les médecins comme un site thérapeutique complet, où air et soleil sont les adjuvants de la lutte contre la tuberculose. L’architecture joue peu à peu un rôle central dans la cure ; les sanatoriums copient d’abord les hôtels alpins mais ils se tournent peu avant 1900 vers d’autres modèles, allemands notamment, diffusés par la littérature scientifique. Apparaît ainsi le « type Leysin », un bloc devancé par une rangée de balcons, dont la conception, la structure et les matériaux transforment les édifices en de petites machines à soigner. Durant l’entre-deux-guerres, une timide modernisation de l’architecture se fait jour à l’instar de celle qui métamorphose Arosa et Davos, mais les conditions économiques ne permettent pas un véritable développement de la station. Avec l’apparition des antibiotiques dans les années 1940, Leysin perd ses malades et son patrimoine disparaît lui aussi, atteint d’obsolescence et frappé d’un durable dégoût.

 

Interview | Interview | Intervista
Fabian Felder
Zeitlose Einfachheit
Der Erweiterungsbau der WHO in Genf

Raphael Kräutler lernte bei seinem Studium an der ETH Zürich Maurice Berrel kennen, mit dem er 2003 ein Architekturbüro in Zürich gründete. Durch die Fusion mit Jürg Berrels Büro in Basel entstand 2008 das generationenübergreifende Unternehmen Berrel Berrel Kräutler Architekten.

Résumé
Der Erweiterungsbau mit Büroturm der Weltgesundheitsorganisation (WHO) von Berrel Berrel Kräutler Architekten wurde Ende 2020 fristgerecht fertiggestellt. Die internationale Organisation hatte seit den 1960er Jahren ihren Hauptsitz im modernistischen Gebäude (Gebäude A) des Schweizer Architekten Jean Tschumi, über die Jahre entstand ein Campus von 16 Gebäuden – eine Raumklärung wurde nach der Jahrtausendwende dringend nötig. Wir haben uns mit dem Architekten Raphael Kräutler über das Projekt unterhalten.

 

Dossier 5
Nadia Pettannice
Ein Palazzo für die Zürcher Augenheilkunde
Wenn Ärzte planen und Architekten bauen

Résumé
Un «palazzo» pour l’ophtalmologie zurichoise
À partir de 1850, des cliniques ophtalmologiques furent construites dans de nombreuses villes européennes. Elles exprimaient une distinction voulue entre l’ophtalmologie et la chirurgie. Afin de faire prévaloir leur autonomie, les ophtalmologues définirent une catégorie spéciale relative à leurs patients, argumentant que leur guérison dépendait largement des conditions architecturales. Les ophtalmologues ne se contentèrent pas d’exiger un nouveau bâtiment séparé, ils développèrent des instructions pour la construction d’une clinique parfaite et s’imposèrent en tant qu’experts aux architectes, suscitant un champ professionnel de tension entre représentation, fonctionnalité et esthétique. Un tel bâtiment, satisfaisant aux exigences des ophtalmologues, fut inauguré en 1896 à Zurich et demeura en fonction jusqu’en 1953. À ce jour, il reste un témoignage en grès de l’apogée de l’ophtalmologie zurichoise et de l’historiscime et l’expression de ce qui était probablement l’époque la plus dynamique de l’architecture hospitalière au XIXe siècle.

 

Dossier 6
Claudia Hermann
Das städtische Armenspital als Bauaufgabe
Das frühe Stadtspital in Luzern im europäischen Kontext

Résumé
L’hôpital municipal pour les pauvres comme programme architectural
La forme architecturale de l’hôpital médiéval et du début des temps modernes consiste en un mélange de bâtiments séculiers et sacrés. Le point de départ des recherches sur l’histoire architecturale de l’hôpital municipal est l’hôpital St-Esprit de Lucerne, un Hospitale pauperum ou hôpital pour les pauvres, en tant que lieu d’hébergement pour les personnes nécessiteuses de toutes sortes, qu’elles soient locales ou de passage. Il est comparé aux hôpitaux pour les pauvres des villes de l’ancien évêché de Constance : Berne, Zurich, Schaffhouse, Saint-Gall, Burgdorf ainsi que Stein am Rhein. Tous ces hôpitaux pour les pauvres s’inscrivent dans un contexte européen de construction hospitalière. En termes de forme architecturale et de construction, le type de bâtiment « hôpital » est soumis à diverses influences : sa conception structurelle est basée sur des chapelles, dortoirs ou maisons de ville de l’époque, avec toutes leurs caractéristiques régionales. Cependant, d’autres hôpitaux servent généralement de modèles pour l’organisation et la répartition des espaces.

 

Aktuell | Actuel | Attuale
Nicole Bauermeister
Billet de la direction
Notre assemblée annuelle via « Zoom »

 

KdS | MAH | MAS
Stephanie Ehrsam
KiDS Die Seiten zum gemeinsamen Entdecken
Mit wem turtelt die Nixe in der Kirche?

 

Publikationen der GSK | Publications de la SHAS | Pubblicazioni della SSAS
Vom Armenspital zum Kongresszentrum
Spitalbauten haben die Gestalt von Schweizer Städten über Jahrhunderte geprägt, wie der neue Kunstführer das «Alte Spital und die Spitalapotheke in Solothurn» zeigt. Auch andere Kunstführer bringen uns die Vielfalt dieses besonderen Kulturerbes näher.

 

Ausstellungen | Expositions | Esposizioni
Carol Ribi
Warja Lavater – Kunst für Zürich
Ab März 2021 ist in der Zentralbibliothek Zürich die Ausstellung «Warja Lavater: Sing-Song-Signs & Folded Stories» zu sehen. Im Vorfeld wurde ein Wandbild für die SAFFA 1958 und eine Wandgestaltung für die Wasserversorgung Zürich 1972–1985 entdeckt.

 

Auslandreisen | Voyages à l’étranger | Viaggi all’estero

  • Bauhaus – die neuen Museen
    Grand Tour der Moderne
  • Campania felix!
    Kunst und Lebenskunst am Golf von Neapel und Cilento

 

Bücher | Livres | Libri

  • Das Haus zum Kirschgarten
  • Das Zunfthaus zur Meisen in Zürich
  • Colombier, de la villa romaine au château
  • Tonhalle mit Musikschule am Petersplatz
  • Saga Le Corbusier
  • Un siècle d’architecture à Genève (1814-1914) Promenades

 

Impressum | Impressum | Colophon

:)

Prix
20,00 CHF
Prix membres SHAS
14,00 CHF
Type:
Buch
Illustrations
144
Nombre de pages
80
Auteurs
Diverse
Numéro d'article
K+A-2021.1
Langue
Deutsch
Französisch
Italienisch
Année de parution
ISBN
978-3-03797-725-5
Numéro de volume
72. Jahrgang, 1.2021
Maison d'édition
Société d'histoire de l'art en Suisse SHAS